Le blog

Rencontres cambodgiennes

Du 21 février au 9 mars 2020

Mon action en tant que Pédiatre :

Quelle chance de travailler en équipe, de dialoguer et de faire du bien en mettant nos connaissances en commun, pour le bien des enfants.
Bien sûr, j’ai vu des pathologies parfois inexistantes dans nos contrés occidentales. Des maladies non traitées par manque de moyens, absence d’accès aux soins. Des carences nutritionnelles, psycho-sociales, dérives dans les addictions, des abandons, des violences…
Mais, je me souviens surtout du nombre de personnes professionnelles, bienveillantes et disponibles qui connaissent bien leur domaine et qui n’ont qu’un objectif : faire du bien.
Même si souvent les moyens sont limités, leur savoir-faire, leur sensibilité et leur ingéniosité peuvent parfois faire des merveilles.

Et pour finir (ou pas…) :

« Nous sommes venus, nous nous sommes vus, nous nous sommes plu et nous avons vaincu !? »
Nous sommes venus chacun avec ses bagages, le cœur léger et l’esprit ouvert, prêt à la rencontre.
Nous nous sommes vus, reconnus dans l’envie d’aller vers les autres et prêt à les recevoir, à affronter l’inconnu…
Nous nous sommes plu pour trouver l’autre et à nous aider à voir l’inconnu, à le vivre, avec tout notre corps et notre esprit…
Nous avons vaincu.
Qu’avons-nous vaincu ?
Nos peurs de l’autre ?
Nos peurs internes ?
Nos idées reçus ?
La maladie ?
Quelles maladies ?
Je n’en ai pas la prétention…
Des diagnostics de pathologies, parfois graves…
Un capital-vie qui s’évapore…
Accepter de ne rien faire, alors que nous pensons connaître la solution…
L’humilité, comme disait notre ami Florent !
Une chose est certaine, ces 3 semaines, nous les avons vécues intensément, réciproquement et sincèrement, comme ces personnes qui nous ont reçues avec confiance et générosité insoupçonnables.
Nous avons rigolé (Un grand merci à Amir et sa connaissance sans limite des blagues, contre-pétries et autres.). Nous avons pleuré. Nous avons échangé et vécu ensemble.
De sensibilité et d’horizons divers, tout comme ces enfants, nous avons pu construire une tente sous laquelle nous nous sommes installés pour essayer se faire du bien.
Qui a soigné qui ?
Pour moi c’était avant tout une énorme expérience humaine de rencontres mutuelles. Difficile de chercher à apprécier à quel point nous leur avons fait du bien, mais une chose semble certaine, nous avons tous passés des moments inoubliables.
Nous sommes rentrés avec des valises remplies de belles images de la vie qui nous ont transformées.
J’espère avoir pu planter cette petite graine qui bourgeonne et se transforme en fleur dans cette immense prairie.

Dr Annett JAHANGARD – Pédiatre

dapibus nec suscipit id sem, ultricies Sed