Beau et émouvant.

Publié le 31 janvier 2016

voici l’extrait d’une lettre de Jean-Paul, cadre ASPECA, qui témoigne de notre travail au foyer de Phnom Penh en décembre 2015. 

Bonjour Monsieur,

Tout d’abord, je tiens à vous remercier à nouveau pour votre intervention auprès des enfants de ce nouveau Foyer ouvert récemment.Capture d’écran 2016-01-31 à 11.06.52

Si vous avez décelé un nombre important de cas de déstabilisation émotionnelle, du en partie au regroupement dans un nouveau lieu et avec un nouveau mode de fonctionnement, nous avons constaté de notre côté, très rapidement après votre traitement ostéopathique chez quelques enfants, des modifications comportementales importantes, essentiellement dans leurs rapports aux autres.

En effet, plusieurs enfants, crispés et bloqués, qui entretenaient des rapports très agressifs ou qui refusaient tout contact sont devenus plus ouverts et apaisés.

De manière plus globale, nous avons également constaté une ambiance plus sereine.


Action 2015

Publié le 8 novembre 2015

Notre action cette année se déroulera durant le mois de décembre.

Nous irons traiter les enfants des foyers de Phnom Penh, Battambang (1ère fois), Prey Veng, et, si le timing le permet, Svay Reng (1ère fois).

Parallèlement à nos soins habituels, nous avons prévu de poursuivre notre implantation locale. Plusieurs démarches et rendez-vous sont dores et déjà organisées en ce sens.

Les Dr Dominique Eidesheim, Louis-Pascal Trompette, et Marc Porteron, participent pour la première fois. Le Dr Sylvie Cuny rejoint la mission pour la seconde fois.

Le Dr Sin Sotikun poursuivra sa formation avec nous.

Ne perdez pas de vue notre page Facebook durant ce mois, vous aurez ainsi des nouvelles.

Merci de votre aide et de vos soutiens

Bruno, Agnès et Patrick


Docosteocam – partenaire de santé du Royaume du Cambodge

Publié le 29 janvier 2015

  • Résumé de l’action actuelle

 

Plus de 1000 traitements ostéopathiques ont été donnés entre 2008 et 2014 aux enfants des foyers ASPECA de Prey Veng, Phnom Penh (CER1-2-3 & 4), et Sihanoukville, ainsi qu’au personnel cadre, mamans nourrices, et mamans de santé.

Ces actes médicaux sont uniquement manuels.

Il n’y a pas de prescription médicamenteuse.

Le coût est d’autant plus faible que les Médecins sont bénévoles.

Les observations effectués sur les traitements montrent une diminution voire une disparition complète de symptômes tels céphalées, dysménorrhée, oppression thoracique et douleurs de poitrine, insomnies, etc.… (suite…)


Actualités 2014

Publié le 30 mai 2014

La mission de novembre 2014 commence à prendre forme :

- L’équipe s’agrandit et … (suite…)


carnet de voyage

Publié le 16 mars 2014

Quelques impressions du séjour de février 2014