pourquoi le Cambodge ?

Publié le 25 avril 2016
  • Le cœur tout d’abord : mes premières actions se sont faites dans un pays très pauvre et encore sous le choc de 30 ans de guerre et un génocide (2M de morts sur 8M d’habitants sous l’ère Pol Pot) – c’était une action humanitaire d’aide médicale – l’envie d’aider un pays, des gens, une ambiance qui a accompagné ma jeunesse.
  • Le cœur ensuite lorsque j’ai proposé des traitements ostéopathiques pour les enfants d’orphelinats et que ces traitements ont immédiatement montré leur efficacité
  • Le cœur qui s’ouvre en grand lorsque ce projet est rejoint par Agnès et Bruno avec qui est crée  l’organisation officielle Docosteocam.
  • Le cœur lorsque le médecin responsable des orphelinats ASPECA vient nous demander de la former à l’ostéopathie parce que c’est la première fois qu’elle voit un traitement qui soulage sans prise de médicaments
  • Le cœur toujours lorsque les orphelinats de plus en plus nombreux, viennent faire appel à nous, et, lorsque des collègues se joignent à notre action (7 en 2015, 11 en 2016).
  • Le cœur d’entreprendre la promotion de l’Ostéopathie dans ce pays, et de se situer dans un projet d’économie sociale de développement durable qui allie Santé et Education.
  • Le cœur enfin qui fond en face du sourire et du regard d’enfants soulagés par nos mains, reconnaissants et joyeux de nous accueillir à nouveau l’année suivante.
  • Et, là bas, ce que nous pu donner nous été rendu bien au delà de ce que l’on peut imaginer.

Patrick